Episode 2 : Fuite

Le siège de PATCHINKO S.A était en état d’alerte. Comme toutes les autres agences de presse il fallait être sur place au plus vite. Dylan était dégouté. En tant que jeune reporter il avait espéré se retrouver sur le terrain. A la place, il était dans l’équipe « papier » qui devait
analyser tous les reportages pour publier un article rapidement. Il prit un café à la machine et de dirigea de manière nonchalante vers la salle de conférence.
Dans l’hélicoptère, Muntz accédait aux premières images sur la tablette tactile. En parallèle il écoutait Anna son adjointe qui faisait le point pour tout le monde :
« L’équipe d’intervention rapide a remplacé quatre des groupes de pompiers et a bloqué les autres. Une fois sur place on s’infiltre et on agit au plus vite.
– Oui, répondit Muntz. Je propose que l’on fasse trois groupes de deux pour ne pas paraître suspects. Et comme d’habitude on cible surtout les victimes isolées. Compris ? »
Les cinq autres approuvèrent. Son équipe était la seule à rentrer sur le terrain car ils étaient spécialisés dans la manipulation de personne et plus que jamais Muntz savait qu’il pouvait compter sur ses hommes. Ils arrivèrent à proximité du site au bout d’une demi-heure. C’était encore plus effroyable à vivre qu’à regarder, malgré le fait qu’ils avaient tous vécu des situations de ce genre auparavant. L’équipe d’intervention rapide leur donna les tenues de pompiers et leurs précisèrent les chemins qu’ils avaient pu établir dans les gravats.

Une douzaine de personnes étaient dans la salle pour suivre les quatre caméras de PATCHINKO S.A sur place. Trois d’entre elles interrogeaient les survivants et les intervenants alors que la caméra deux progressait parmi les décombres. Ce n’est pas vraiment
que Dylan voulait montrer son mécontentement en ne participant pas aux décisions mais il était clairement absorbé par l’avancée de la caméra. Ils avaient presque terminé le papier quand la responsable reçut un appel. Elle annonça à tous qu’ils étaient demandés dans la grande salle pour les décisions communes. Tous les autres avaient déjà quitté la salle et le jeune homme se levait également quand il fit tomber son café. Il était froid depuis longtemps cependant il jura tout de même. Alors qu’il nettoyait, il vit sur l’écran une jeune femme plutôt jolie en train d’être secourue. Dylan fut touché en voyant ses yeux remplis de peur. Le pompier qui la portait sur son épaule releva la tête et vit la caméra. Il parut surpris puis stressé. De l’autre côté de la caméra, Muntz perdait son calme. Il hurlait dans son micro « Caméra PATCHINKO ! Caméra PATCHINKO ! ». Seulement après une vingtaine de secondes on lui répondit brièvement quelque chose dans l’oreillette et il se calma instantanément.

Le lendemain en fin d’après-midi Dylan traitait les rapports des autorités qu’on lui avait transmis pour faire les chiffres. L’incompréhension et la terreur le frappèrent quand il reconnut la jeune femme de la veille. Elle était portée disparue.

Bruno K.A.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s