La Traviata – Verdi

A l’Opéra Bastille

rtthy('ézh-(.png

Verdi cherchait, pour donner chair à sa Traviata, « una donna di prima forza ». Augusta Albertini, par exemple – si elle avait été libre. Ou encore Rosina Penco, que sa beauté, son expressivité et sa tenue en scène prédestinaient au rôle-titre – retenue à Rome, elle n’était pas davantage en mesure d’accepter la proposition. Qui, dès lors ? Depuis sa propriété de Sant’Agata, le compositeur ne dissimulait plus ses doutes quant au succès de son nouvel opéra. D’autant que La Fenice de Venise n’avait pas mieux à lui offrir que Fanny SalviniDonatelli. Si elle n’était plus « dans la fleur de la jeunesse », et encore moins d’« une beauté idéale », la cantatrice parvint à susciter l’enthousiasme grâce aux seules vertus de son chant. Sans toutefois éviter le fiasco présagé par Verdi. C’est que Violetta appelle bien plus qu’une voix, dont le miracle serait d’en allier trois : soprano colorature d’abord, agile et brillant certes, mais d’emblée vibrant, lyrique ensuite, afin de porter le poids du sacrifice face au père de son amant, dramatique enfin, dans les accents déchirants qu’arrachent à la phtisique les derniers feux d’une sublime agonie. Funambule et tragédienne donc, en déséquilibre sur une ligne ténue, tendue jusqu’à la rupture. Dans Lucia di Lammermoor à l’Opéra Bastille, Sonya Yoncheva était déjà l’une et l’autre. Elle incarne la dévoyée à Paris pour la première fois.

Lundi 20 juin à 19h30

14 places catégorie 6 – 24€ l’unité

Publicités

5 réflexions sur “La Traviata – Verdi

  1. Coucou !!! J’aimerai deux places pour la traviata svp 🙂
    merci beaucoup !!!! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s